News Page 7

Le destin d'un redtail brésilien...

Avril 2010

Avant tout, merci à notre amie et cliente Sharon d'avoir mis à notre disposition ces photos prises au Brésil.
Malheureusement, ces photos ont été prises dans un très triste contexte :

Ce Boa c. constrictor avait cheminé jusqu'à une benne à ordure de la zone portuaire de Manaus au Brésil, à la recherche de rats et de souris. Un individu qui n'appréciait pas particulièrement les serpents le trouva et le décapita avec une machette. Au Brésil aussi, malheureusement, de nombreuses personnes sont remplies de préjugés au point d'oublier que les boas sont utiles dans la lutte contre les nuisibles.

Boa c. constrictor Manaus/Brésil. Le serpent avait été tiré hors de la benne et décapité.

Boa c. constrictor Manaus/Brésil. Des morceaux de spaghettis qui avaient été jetés dans la benne sont clairement visibles sur le boa.

Boa c. constrictor Manaus/Brésil. Un redtail absolument magnifique. Quelle tristesse ! :o(((

mise à jour : test génétique pour distinguer les vrais boa constrictor et les croisements

Mai 2010

Nous avons été informés aujourd'hui que les recherches poursuivies par un étudiant autrichien en médecine vétérinaire sur un test visant à déterminer si un boa est de souche pure ou non, sont sur le point d'aboutir.

Probablement dès la fin de cette année, une telle détermination sera possible grâce à l'analyse génétique d'un morceau de mue.
Le coût de ce test génétique doit encore être fixé mais il devrait se situer entre 20 et 100 euros.

Cela signifie (sans tenir compte bien sûr des impondérables toujours possibles) qu'à la fin de l'année, n'importe qui pourra savoir si son boa est de souche pure ou si c'est une contrefaçon vendue par un escroc ou par un ignorant.

Nous continuerons à publier en exclusivité les résultats et les données disponibles à ce sujet.