News Page 4

Un exemple édifiant...

Ceux qui pensent que c'est une bonne idée de lâcher un rat vivant dans le terrarium d'un boa et de le laisser toute la nuit devraient jeter un oeil à ces photos...

Anita Preisser, vendeuse dans une animalerie, nous a transmis ces photos. La propriétaire du boa est une jeune femme qui l'avait appelée à l'aide.

Cette image montre les nombreux endroits où le boa a été rongé par le rat.


 

 

On peut observer la profondeur des blessures.

Comme les cas de brûlure le montrent aussi, les boïdés semblent être peu sensibles à la douleur à la surface de leur corps.

Quand ils n'ont pas faim, les boas au tempérament calme se contentent d'ignorer les proies en dépit de leurs comportements intrusifs. Dans ces situations, le chasseur devient la proie...

Il est peu probable que ce boa survive en raison du danger d'infection sérieuse et du temps nécessaire à la cicatrisation de telles blessures.

Conclusion : ne laissez jamais une proie vivante en présence du boa sans surveillance permanente !

Boa albinos X Boa hétérozygote pour l'albinisme = 50% albinos + 50% hétérozygotes ?

En vertu du carré de Mendel, la reproduction réussie d'une femelle Boa constrictor amélanique ("albinos") et d'un mâle hétérozygote pour l'amélanisme doit donner une portée composée de 50% de boas amélaniques ("albinos") et de 50% de boas to a male who is heterozygous for amelanism is supposed to yield 50% amelanistic ("Albino") boas and 50% boas hétérozygotes pour l'amélanisme.

Il semble pourtant que le carré de Mendel soit réfuté dans le cas du « gène albinos » !

Voici par exemple deux expériences vécues par deux éleveurs différents. Dans chacun des cas, un mâle "het" a été accouplé à une femelle "albinos".
portée 2004: 26 bébés normalement colorés (hétérozygotes), 1 bébé albinos (mort-né), 3 oeufs non fécondés
portée 2007: 18  bébés normalement colorés (hétérozygotes), 0 bébé albinos

Nous reconnaissons que ces deux exemples comptent parmi les cas les plus graves, mais TOUS les résultats des reproductions dont nous avons connaissance présentent des proportions également asymétriques, qui ne correspondent pas à celles qui sont prévues par le carré de Mendel. Comment cela se fait-il ?

Voici l'avis du Dr. Wolfgang Heuberger, vétérinaire spécialiste des reptiles :

Chez les "boas albinos", des troubles du développement affectent les bébés, conduisant fréquemment à leur mort, parce que le "gène albinos" est souvent associé à d'autres mutations qui ont un impact nocif sur les embryons. C'est la raison pour laquelle l'expression "gène létal" était antérieurement employée dans la littérature médicale. Le nombre de bébés morts-nés, d'oeufs infertiles et de bébés malformés est plus important lorsque le gène de l'albinisme est impliqué.
En outre, d'après notre expérience, le développement des embryons albinos s'interrompt souvent de façon prématurée et ils sont alors complètement absorbés par les femelles saines, de sorte que la femelle ne donne pas nécessairement naissance à des bébés morts-nés ou à des oeufs infertiles.
Il reste à savoir si d'autres mutations de couleur chez le boa (ou chez le python royal) rencontreront des problèmes semblables. On comprendra aisément que les éleveurs de boas albinos ne crient pas sur tous les toits qu'ils obtiennent de tels résultats de reproduction – ce ne serait pas dans leur intérêt de le faire – et que des informations à ce sujet soient par conséquent peu diffusées.

Nous avons mis en ligne cet avis sur kingsnake.com, l'un des forums consacrés au boa les plus connus (essentiellement sponsorisé par des producteurs de phases).

Bien qu'il soit écrit dans un style purement factuel et objectif, cet avis a été effacé par un administrateur du forum dans les heures qui ont suivi sa publication. Nous avons essayé de le publier à nouveau – même résultat !

Cela montre à quel point les producteurs de phases ont peur que soient diffusées les informations fournies dans cet avis.