Hivernation

 

Les opinions des éleveurs divergent à ce sujet, qui est débattu depuis déjà longtemps. L'éleveur convaincu diminue graduellement l'éclairage diurne et la température dans les terrariums avant que la période de reproduction commence. Pendant cette « période de refroidissement » (ou « cyclage »), les serpents ne sont pas nourris car le métabolisme de l'animal est ralenti et diminué au point qu'une digestion adéquate n'est plus possible. La réduction de la période d'éclairement et la diminution de la température sont réalisées de diverses manières.

Certains éleveurs de boïdés diminuent la température de seulement 2°C et la période d'éclairement de deux heures ; d'autres abaissent la température à 15°C et suppriment entièrement l'éclairage. Cela est souvent réalisé sans connaissance précise des conditions climatiques caractéristiques de l'aire de distribution des animaux. Le record de diminution de la température est détenu par un éleveur de Bavière qui fit hiverner son python royal avec ses colubridés à une température de 8°C. Inutile de dire que le python n'y survécut pas. À l'issue d'une période qui s'étend de quatre à dix semaines selon les éleveurs, la température normale est graduellement rétablie, et... on prépare les injections d'antibiotiques.

Ceci nous conduit à aborder un aspect important de ce thème. La plupart des boas reproduits dans nos pays sont nés en captivité ou sont des spécimens capturés sauvages et maintenus depuis longtemps en captivité. Ces animaux n'ont pas la même résistance aux variations de température que ceux qui vivent à l'état sauvage. Il en résulte que la « période de refroidissement » provoque souvent des infections respiratoires chez ces animaux. Lorsque c'est le cas, la période de reproduction est évidemment terminée pour l'animal touché.

Boa constrictor reproduction information | Boa constrictor accouplement | Boa constrictor reproduction information | Boa constrictor gravidité | comment déterminer le sexe d'un Boa constricor | sexer un boa | Boa constrictor sexage | Boa constrictor ovulation |  Boa constrictor maturité sexuelle | Boa constrictor cycle de reproduction | comment savoir si mon boa est gravide | Boa constrictor naissance | Boa constrictor parturition | boa constrictor période de gestation | Boa constrictor hivernation | Boa constrictor cyclage

 

A notre connaissance, presque toutes les espèces de boïdés maintenues dans nos pays ont été reproduites avec succès sans « cyclage », y compris les espèces originaires d'aires de distribution où il peut faire assez froid. Boa c. occidentalis, le boa d'Argentine, en est un exemple. Cette espèce a été régulièrement reproduite par un de nos amis sans aucun changement de période d'éclairage et de température, laquelle était en fait assez élevée (30° C le jour et 26° C la nuit).  Signalons ici un aspect de la question auquel on est en général peu attentif : en raison de l'accroissement de la température dans la pièce, la baisse nocturne de température se produit bien plus lentement en été qu'en hiver. Prenons pour exemple une temperature diurne de 29° C avec une chute de 6° C la nuit.

En raison de la température relativement élevée dans la pièce (qui est elle-même due à une température ambiante extérieure supérieure), la température nocturne basse n'est atteinte qu'au petit matin, alors qu'il ne faut qu'une heure environ pour qu'elle soit atteinte en hiver, lorsque les températures extérieures descendent à -10° C dans certaines régions.

La durée du jour est ainsi différente alors qu'on n'a effectué aucune modification. Par conséquent, s'il s'avère qu'une période fraîche est nécessaire à la reproduction des boas, une telle période est automatiquement réalisée par la plus grande rapidité du refroidissement nocturne du terrarium en hiver. Il en est de même pour la réduction de l'éclairement. Ce type de « cyclage » automatique n'est en aucune façon nocif pour les animaux et est davantage susceptible de conduire à des reproductions réussies que ne le sont les différents types d'hivernation forcée.