L'eau dans le terrarium

Le récipient d'eau est sans aucun doute l'un des éléments les plus importants de l'installation. Il a trois fonctions :

  • Il fournit l'eau que boit le serpent
  • Il lui offre la possibilité de se baigner
  • Il régule l'humidité

Le lecteur déduira de la seconde des fonctions que le récipient doit être au moins assez grand pour que le serpent puisse s'y baigner sans se sentir comme une sardine dans une boîte.

Puisque les boas aiment « se soulager » dans l'eau, le récipient doit pouvoir être enlevé facilement pour être nettoyé.

L'eau doit être changée quotidiennement, même si elle n'a pas été souillée par le serpent. Les agents pathogènes comme le Pseudomonas aeroginosa se développent dans les milieux humides et se multiplient très rapidement dans les conditions climatiques d'un terrarium.

Il ne faut jamais oublier ceci : après la terre utilisée pour les plantes, le récipient d'eau est l'endroit le plus susceptible d'héberger des agents pathogènes dans le terrarium .

Ces organismes pathogènes peuvent s'attaquer aussi bien aux organes digestifs qu'aux voies respiratoires du serpent. Il faut donc changer l'eau quotidiennement pour protéger l'animal des infections.

La procédure à suivre est la suivante : d'abord, vider l'eau sale dans les toilettes et rincer le récipient avec de l'eau fraîche ; ensuite, le vider et le nettoyer avec une solution de vinaigre à 25% (utiliser pour cela une brosse utilisée pour laver la vaisselle) ; avant de le remplir à nouveau d'eau fraîche, le récipient doit être encore rincé. On remarquera que cette seule procédure proscrit déjà l'utilisation d'un bassin intégré au terrarium.

L'eau dans laquelle le serpent boit et se baigne devrait toujours être telle que vous accepteriez d'en boire vous-même.

La brosse utilisée doit être désinfectée après chaque utilisation. Un bocal vide contenant du désinfectant convient très bien pour cela. Il est important que les poils de la brosse soient entièrement immergés, de sorte que tous les agents pathogènes déposés sur eux lors du nettoyage soient éliminés.

C'est encore plus important lorsque l'on maintient un grand nombre de serpents. Si on ne respecte pas cette règle, on court le risque de transmettre les agents pathogènes d'un terrarium à l'autre via la brosse.

Après avoir essayé plusieurs désinfectants, nous avons opté pour le Microzid AF Liquid®. Il s'agit d'un désinfectant extrêmement efficace qui peut être acheté en grande quantité dans les pharmacies. Ceux qui trouvent le Mikrozidâ trop cher peuvent utiliser le Performâ. Il s'agit d'une poudre qui se dissout dans l'eau pour produire un désinfectant qui est également efficace, mais dont l'effet est plus lent.


Microzid AF Liqid® est disponible seulement en pharmacie

Boa constrictor récipient d'eau | Boa constrictor eau | taille récipient eau boa terrarium  | boa constrictor bain  |  boa constrictor nage | Terrarium humidité  | changement de l'eau  | récipient eau nettoyage terrarium boa constrictor

Il nous est apparu que les résidus de désinfectant déposés sur les poils de la brosse se combinent avec le vinaigre (qui est utilisé pour nettoyer le récipient d'eau) pour produire une solution qui semble empêcher plus efficacement la multiplication des bactéries.

A l'occasion de plusieurs tests, nous avons remarqué que, lorsque le récipient avait été nettoyé de cette manière, l'eau qui s'y trouvait semblait encore claire et pure au bout de 3 jours, alors qu'elle présente habituellement un film sur sa surface, signe d'une grande quantité de bactéries, après à peine 2 jours.

Nous tenons cependant à signaler que le fabricant, Schülke & Mayr GmbH, Norderstedt (Allemagne), n'a pas testé une telle application de ce produit et ne le recommande pas.

A propos des désinfectants : s'il y a un serpent malade dans votre collection, prenez soin de vous désinfecter les mains après l'avoir manipulé et avant de toucher un autre animal. Pour cela, les produits mentionnés ci-dessus ne conviennent pas.

Nous recommandons le Desderman Nâ, un produit spécialement prévu pour la désinfection des mains et est aussi utilisé dans les hôpitaux. Desderman Nâ n'est lui aussi disponible qu'en pharmacie.

Mais revenons au récipient d'eau. Après l'avoir nettoyé, il faut le rincer abondamment avant de le remplir à nouveau d'eau fraîche.

Il est possible ensuite d'ajouter un peu de solution de vinaigre, de poudre de vitamine C ou de poudre d'acide citrique dans l'eau, afin que le PH de celle-ci se trouve entre 5 et 6. Dans ce milieu légèrement acide, les bactéries se multiplient moins rapidement que lorsque le PH est neutre (7). Il n'est pas difficile de déterminer le bon dosage à l'aide d'un ruban indicateur vendu en pharmacie.

Ces rubans se présentent en général sous la forme de rouleaux et sont susceptibles de mesurer des valeurs du PH comprises entre 1 et 10. Après avoir « acidifié » l'eau, il suffit de déchirer un morceau de ruban et de le tremper dans l'eau. Le ruban indicateur change alors immédiatement de couleur. Il suffit alors de comparer cette couleur à l'échelle de couleurs fournie avec le rouleau pour interpréter le résultat (comme dans certains tests de grossesse) et déterminer la valeur du PH.

Ceci vous permettra de déterminer s'il faut ajouter une demi-cuillerée d'acide citrique ou si votre serpent se trouvera immédiatement dissous et tué (nous plaisantons...).

L'eau « acidifiée » dont le PH est compris entre 5 et 6 ne présente aucun risque pour votre serpent. Comme les lecteurs aquariophiles pourront le confirmer, l'eau du fleuve Amazone est elle aussi « acide » (c'est une « eau noire »). Si les « redtail » de cette région, qui piquent sûrement une tête de temps en temps dans l'eau de l'Amazone, le tolèrent, alors ce ne sera certainement pas non plus nocif pour les autres boas.

Et à présent la régulation de l'humidité – dernière fonction du récipient d'eau dans le terrarium :

Comme on l'a appris à l'école, le taux d'évaporation dépend de la taille de la surface de l'eau. Il y a donc un excellent moyen de réguler l'humidité à l'intérieur du terrarium. Si celle-ci est trop basse, il suffit de disposer un récipient plus grand (ou même deux) dans le terrarium ; si elle est trop haute, il faut en utiliser un plus petit.

L'humidité à l'intérieur du terrarium dépend aussi de la température ambiante et de l'humidité de la pièce dans laquelle le terrarium se trouve. L'humidité sera par conséquent sujette à d'importantes variations selon les changements de saison et de conditions météorologiques. Mais elle peut être contrôlée très efficacement en faisant varier la taille des récipients utilisés.

Pour réguler l'humidité, il vaut mieux utiliser cette technique qu'asperger le terrarium, car c'est beaucoup moins agressif pour les habitants et pour les éléments du terrarium. Pourquoi ? C'est très simple : asperger finit par créer des points d'eau dans l'installation et les éléments commencent à moisir. En outre, ces douches froides peuvent provoquer des problèmes de santé chez certains boas.

Une dernière chose :
Utilisez pour l'eau des récipients d'hydroculture blancs. Nous expliquons pourquoi nous conseillons cela dans la section consacrée aux acariens.