Les proies du boa

 

 

Les proies du boa

Une large variété de proies destinées au genre Boa constrictor sont disponibles. Les plus grandes sous-espèces (Boa c. constrictor, Boa c. occidentalis), en particulier, ne sont pas difficiles. Alors que des souris ou des ratons conviennent aux boas nouveaux-nés, les spécimens adultes se nourrissent de gros rats, de cochons d'Inde, de lapins et de poulets. Même les gerbilles sont volontiers acceptées.

Notre expérience confirme que les lapins constituent la proie la mieux adaptée aux boas constricteurs adultes. Insistons sur le fait que nous ne parlons pas de lapins adultes mais de jeunes dont la taille ne dépasse pas celle d'un rat.

Les lapins adultes ne constituent pas une nourriture adaptée !

Alors qu'un régime à base de cochons d'Inde engraisse le serpent, le nourrir avec des lapins contribue à sa croissance en longueur.

Il est bon de varier de temps en temps la nourriture : cela apporte de la variété au régime et prévient les risques que comporte une alimentation toujours constituée des mêmes proies.

information boa alimentation | information boa nourriture | Boa constrictor alimentation conseils | Boa constrictor proie | Boa constrictor rats congelés | boa constrictor souris congelées | serpent vitamines | boa constrictor alimentation correcte | boa constrictor fréquence des repas | boa taille des proies | Boa constrictor gavage | boa rats| boa souris | souris sauteuses | souriceaux | nourrir un bébé boa | boa proie fraîchement tuée | boa nourriture pré-tuée | serpent proies vivantes ou mortes | comment décongeler une proie

 

 

Proies vivantes ou préalablement tuées ?

Nous encourageons fortement tous les éleveurs de serpents à nourrir leurs animaux avec des proies fraîchement tuées. Le risque qu'une souris ou un rat blesse grièvement un boa en se défendant est bien plus important qu'on ne pourrait le penser. Plus d'un serpent a perdu un oeil dans de telles circonstances.

Il n'est pas rare non plus qu'un rat, laissé toute une nuit dans le terrarium d'un boa, inverse les rôles et attaque le serpent.

Nous avons connaissance du cas d'un rongeur vivant ayant arraché un morceau de chair de la taille d'une pièce de monnaie en mordant un Boa c. imperator.

La blessure, profonde de trois millimètres, s'était infectée et avait presque causé la mort de l'animal.

Plus de 90% des serpents en captivités acceptent sans difficultés les proies préalablement tuées. Il suffit simplement d'agiter d'avant en arrière la souris morte ou le rat mort près de la tête du boa. La plupart du temps, il suffit même de déposer la proie morte dans le terrarium.

N'oublions pas que les rongeurs sont des créatures de Dieu. Il est de loin plus charitable de leur infliger une mort rapide que de les contraindre à se battre pour leur vie pendant plusieurs minutes dans les anneaux d'un reptile.

La législation allemande de protection des animaux ne nous autorise pas à publier des conseils sur la manière de tuer les proies. Le mieux est de s'adresser à un vétérinaire pour se renseigner à ce sujet.

Si vous possédez un boa qui n'accepte vraiment que des proies vivantes, proposez celles-ci à l'aide de pinces. Cela permet de minimiser le risque potentiel de blessure pour le serpent.