Acquérir un Boa constrictor

Les animaleries, ou l'histoire du „Reißwolf“

(Note: le mot “Reißwolf” fait partie de l'argot allemand et est utilisé pour désigner une machine à déchiqueter le papier ; il signifie littéralement : “loup déchireur” ou “loup déchiqueteur”, en référence à capacité de celui-ci à mettre en pièces le papier. Rappelons que le mot “Reis” se prononce comme “Reiß”, mais signifie “riz” et non pas “déchireur” ou “déchiqueteur”. “Papiertiger” est une autre expression commune utilisée pour désigner une personne qui n'est menaçante qu'en apparence ; prise littéralement, cette expression signifie “tigre de papier”.)

Pendant un voyage en auto, l'auteur entendit un jour à la radio une émission de canulars téléphoniques dans laquelle l'animateur parlait avec l'employée d'une animalerie et lui expliquait qu'il gardait le ‘Reißwolf’ d'un ami, et qu'il n'avait plus de ‘Reis’. Il se demandait si le ‘Reißwolf’ pouvait manger autre chose que du ‘Reis’.

Apparemment, la dame n'était pas familière de l'instrument qui sert à déchiqueter le papier et qui porte le même nom. Elle croyait vraiment qu'il était plutôt question de quelque animal exotique. Pourtant, au lieu d'admettre son ignorance, elle essayait de s'en tirer en débitant tout un tas de conseils généraux sur l'élevage.

L'émission atteignit un sommet lorsqu'à la question de savoir si un ‘Reißwolf’ et un ‘Papiertiger’ (que l'animateur prétendait vouloir acquérir prochainement) s'entendraient bien, l'employée répondit en bon dialecte bavarois : "I glab, do derfad nix feihn". Traduction : je ne pense pas qu'il puisse arriver quoi que ce soit.

Cette petite histoire est aussi instructive que drôle, car elle jette une lumière sur les compétences et les connaissances (ou sur leur absence...) de certains employés d'animaleries. Ajoutons que nous avons aussi eu l'impression que dans ces boutiques (comme dans d'autres industries de ce pays), le client est considéré comme l'ennemi naturel du vendeur. Inutile de dire que ce n'est pas une bonne base pour le service et les conseils qui sont censés être proposés à la clientèle...

Attention toutefois à ne pas croire que nous voulons jeter l'opprobre sur toute une industrie ou en donner une mauvaise image, en particulier parce que nous connaissons aussi des magasins de reptiles dont les propriétaires sont tout à fait compétents et responsables. Mais, selon nous, un élevage sera toujours le meilleur endroit pour acquérir un animal.

acheter un Boa constrictor | éleveurs de Boa constrictor pure souche | vrai Boa constrictor éleveurs | Boa constrictor liste des éleveurs | comment acheter un boa | comment acquérir un boa |Boa constrictor ventes | le meilleur boa pour débuter | le meilleur serpent pour débuter | le serpent idéal pour débuter

Les élevages

C'est chez un éleveur que l'on trouve le plus certainement des nouveaux-nés vifs et en bonne santé (parce qu'ils ne sont pas stressés). Après leur naissance, les petits vermisseaux restent dans des terrariums conçus pour eux, jusqu'à ce que vienne les chercher la personne attentionnée qui (on l'espère) leur fournira les conditions et les soins qui leur assureront une longue vie.

Pas de stress dû au transport, pas de séjour en animalerie, mais le confort de « ses quatre murs » jusqu'au jour de la vente : voici le secret de l'acquisition d'un bébé boa qui n'apporte que de la joie !

Nous devons cependant mentionner qu'il y a aussi des différences entre les éleveurs. Nous avons vu des installations à côté desquelles une porcherie est un temple d'Aphrodite ! Dans de tels cas, nous conseillons de faire comme nous : de rentrer chez soi déçu et sans serpent.

Mais ce sont des exceptions. Normalement, les éleveurs privés prennent très bien soin de leurs animaux, et leurs installations sont les endroits de leur maison qui sont les plus propres et les mieux tenus.

Si vous vous intéressez à un certain type de serpent, le mieux est toujours de prendre contact avec un éleveur spécialisé. De cette manière, vous pourrez voir les parents des animaux et vous faire une idée de ce à quoi ressembleront les jeunes quand ils auront grandi. Vous pourrez aussi vous faire une idée des connaissances de l'éleveur sur ces animaux. C'est là quelque chose d'important, car vous souhaitez aussi pouvoir recevoir des conseils avisés si des problèmes survenaient quelque temps après l'acquisition.

Soit dit en passant, une autre caractéristique d'un bon éleveur est la courtoisie, la patience et l'attention avec lesquelles il répond aux questions, même si le client appelle tous les jours pendant deux semaines avec une nouvelle question à chaque fois.

On ne peut conseiller de commander les animaux par téléphone et de se les faire envoyer que si l'éleveur est connu et si son sérieux est vraiment reconnu, ou si l'on a déjà acquis des animaux chez lui et que l'on connaît les conditions.