Photos de Boa constrictor longicauda zero

Boa constrictor longicauda Zeros™

Top Bloodline
Zero
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Boa constrictor Longicauda Zéro lignée | Boa constrictor Longicauda Zéro souche | boa à longue queue Zéro information | boa de Tumbes Zéro information | Boa constrictor Tumbes Pérou | Zeros™ | Zéro Longicaudas | Longicauda Zeros™ | boa à longue queue Zéro | Boa constrictor longicauda Zéro variante

 

 

5 juillet 2011: la preuve positive que la variété Zero™ est une aberration de nature génétique !

Zeros™ nés en 2011 ! En réitérant notre reproduction réussie de 2010, nous avons fourni la preuve que la variété Zero™ de Boa c. longicauda est déterminée génétiquement.


L’histoire des Zeros™

Une grosse (et plaisante) surprise nous attendait dans la portée de bébés sains que nous a donnée notre femelle Boa c. longicauda le 13 juillet 2010 : trois des bébés – presque identiques – présentaient des aberrations de motif et de coloration. En revanche, les autres bébés ne présentaient aucune espèce d’aberration ; ils avaient exactement l’apparence que l’on peut attendre de bébés longicauda « premium ».

Nous excluons toute erreur dans le réglage de la température durant la période de gestation. A cet égard, on peut remarquer que les bébés qui présentent des aberrations de motif en raison d’une température insuffisante pendant la gestation sont d’aspect différent.

Quelle pourrait être la raison de cette aberration ?

Pour éviter la consanguinité nous avons accouplé des reproducteurs adultes issus de lignées différentes de boa c. longicauda qui n’avaient jamais été mises en contact auparavant. Le père est un mâle noir et blanc (anérythristique)…

... et la mère est un spécimen exceptionnel d’une beauté éblouissante, comme on peut le voir sur cette photo :

Nous faisons l’hypothèse que les parents sont porteurs d’un gène particulier responsable de l’aberration observée chez certains des bébés.

Bien sûr, seule une reproduction ultérieure réussie de Zeros™ sera susceptible de prouver que la phase « Zéro » est génétique. Mais deux faits appuient fortement l’hypothèse d’une détermination génétique de cette souche :

1.  tous les autres bébés de cette portée sont d’aspect absolument normal

2. le nombre des Zeros™ représente environ 25% du nombre total des bébés de la portée

Nous possédons un autre indice qui va dans le même sens mais nous ne souhaitons pas le rendre public pour le moment.

Par ailleurs, les Zeros™ (et aussi les autres bébés de cette portée) sont à 100% hétérozygotes pour l’anérythrisme. Autrement dit, une future portée de ces bébés comptera environ 25% de jeunes noirs et blancs.

Description de l’aspect des Zeros™

Les bébés ne présentent ni ocelles dorsales ni taches latérales. C’est ce qui nous a suggéré la dénomination "Zéro".

A la limite des zones dorsale et latérale, une fine bande court des deux côtés depuis le cou jusqu’à la queue. La zone dorsale et la zone latérale sont de couleurs différentes. Chez l’un des spécimens, la zone dorsale est légèrement jaune.

La queue, de même, présente un aspect différent et intéressant. Elle arbore une magnifique couleur brun doré moucheté.

 

 

 

 

 



Les taches de la tête sont surprenantes et attrayantes. La zone jaune clair entre le rostre et les yeux apparaît chez tous les Zeros™. On peut s’attendre à ce que cette zone claire présente au cours du développement un contraste frappant avec les couleurs adjacentes.

Dans le numéro 44 (2010) du magazine de reptiles "Draco" publié par Natur und Tier Verlag, nos Zéros™ sont introduits à la communauté des terrariophiles au sein d'un

article détaillé contenant de superbes photos qui présentent les traits

particuliers de ces animaux.

Nous insistons sur le fait que ces boas sont des boa c. longicauda pure souche. Cette sous-espèce de boa constrictor est connue pour être celle chez laquelle on observe le changement de couleur le plus spectaculaire. Par conséquent, il est raisonnable de supposer qu’il reste aux Zeros™ ont un gros potentiel à exploiter, même s’ils sont déjà splendides.

Sommes-nous en train de devenir des producteurs de phases ?

Bien sûr que non ! Nous ne reproduirons jamais ces boas avec des mutants croisés dans le but de créer de nouvelles phases (par exemple des Zeros™ Albinos). Mais nous n’allons pas non plus les mettre à la poubelle simplement parce qu’ils ont un aspect différent.

Nous trouvons acceptable que des mutations de motif et de couleur apparaissent aussi ches les vrais boas constricteurs. Les boas Léopard de Hansjörg Winner en sont l’exemple parfait. Nous n’avons jamais émis la moindre critique à l’encontre de cette souche.

Nous essaierons ainsi de reproduire cette forme aberrante de Boa c. longicauda dans l’avenir et de la rendre disponible aux amateurs.

Mentions légales :

Selon nous, des animaux particuliers requièrent des mesures particulières. A cet effet, nous avons fait appel à un avocat spécialisé pour candidater au dépôt d’une marque pan-européenne pour nos boas Zéro à l’Office de l’Harmonisation dans le Marché Intérieur (OHMI) à Alicante (Espagne).

Soit dit en passant, cela coûte les yeux de la tête et nous n’aurions pas dépensé cet argent si nous n’étions pas certains que la souche Zéro est déterminée génétiquement.

 

A présent, on ne pourra donner l’appellation "Zéros" qu’aux seuls longicaudas aberrants issus de notre production. Cela protégera aussi nos clients des contrefaçons courantes dans la communauté du boa, en particulier après l’introduction de nouvelles variantes. Par conséquent, la protection par marque déposée assurera à cette production une valeur stable à long terme, puisque l’usage illicite du nom Zeros™ pourra faire ET FERA l’objet de poursuites implacables.

 

Les Zeros™ se développent de manière extraordinaire. Comme nous, ceux qui les voient en chair et en os à notre élevage ont le souffle coupé devant leur beauté. Nous sommes très curieux d'observer comment vont encore se développer les Zeros™. Soit dit en passant, cette vidéo ne rend pas justice à la beauté de ce longicauda Zeros™.