Photos de Boa constrictor imperator

Boa constrictor imperator

Nom commun de Boa c. imperator  ‘boa empereur ; boa commun’

Aire de distribution Mexique, Bélize, Guatemala, Honduras, Salvador, Nicaragua, Costa Rica, Panama, Colombie, Vénézuela, Equateur et Pérou

Longueur moyenne estimée d’une femelle adulte cette estimation est impossible en raison de l’énorme variabilité des spécimens trouvés dans l’aire de distribution de cette sous-espèce.

Statut taxonomiqueSous-espèce reconnue par la CITES.


Mexique
Tarahumara
Bélize
Crawl Cay
Ambergris Caye
Colombie
Equateur
Salvador
Costa Rica
Honduras
Nicaragua

 

Boa c. i. | Boa c. imperator information| Boa c. imperator pure souche | Boa imperator |  Imperator Boa information | vrai Boa c. imperator | information sur Boa c. imperator| boa c. imperator taille | boa c. imperator longueur | boa commun information

Écailles dorsales

(= dorsalia)

Écailles ventrales

(= ventralia)

Écailles caudales

(= subcaudalia)

Nombre d’ocelles Extension des hémipénis relativement aux sous-caudales
61 – 79 (BOULENGER, 1983) 225 – 252 (BOULENGER, 1983) 47 – 65(BOULENGER, 1983) 22 - 30 (LANGHAMMER, 1983) 23 (PRICE & RUSSO, 1991)
56 – 76 (LANGHAMMER, 1983) 235 – 253 (STULL, 1932)      

 

Après Boa c. constrictor, les ‘boas empereurs’ occupent le plus vaste domaine de tous les boas constricteurs. Leur variabilité, quant à elle, excède celle des boas à queue rouge (B. c. c.).

Une personne qui se spécialiserait dans le maintien des différentes formes de Boa c. imperator pourrait constituer une remarquable collection d’animaux morphologiquement distincts même s’il ne maintenait qu’un seul spécimen de chaque variété.

Nous connaissons plusieurs éleveurs de Boa constrictor qui se limitent délibérément au seul maintien de Boa c. imperator parce que ces animaux sont moins exigeants et plus robustes que Boa c. constrictor, Boa c. amarali ou Boa c. occidentalis.

Etant donnée l’immense variabilité des boas empereurs, n’importe quel éleveur est susceptible de trouver des animaux à son goût – que ce soit des boas Hog Island pour les amoureux d’animaux aux couleurs pâles ou des spécimens foncés de Sonora pour ceux qui préfèrent les colorations sombres.

Les boas empereurs sont une mine pour les terrariophiles amateurs de petits serpents géants aussi bien que pour ceux qui aiment les spécimens qui atteignent des tailles supérieures.

Boa c. imperator est plus petit que Boa c. constrictor (à l’exception des imperators colombiens). Le boa commun compte essentiellement plus d’ocelles dorsales (jusqu’à 30) que Boa c. constrictor.

Boa c. imperator de Colombie fut la première sous-espèce de Boa constrictor à être importée en grand nombre en Allemagne au milieu des années 60. Sa constitution robuste et son tempérament calme en font un serpent idéal pour le débutant.

Pour davantage d’informations sur les différentes aires de distribution de Boa c. constrictor cliquer sur les boutons correspondants en haut de cette page